Les parrains

Créés en 1988, les Parrains de l’Espoir viennent en aide aux enfants de Thaïlande, puis depuis 2003 en Côte d’Ivoire et à partir de 2005 aux enfants victimes du tsunami de 2004 en Thaïlande (région de Krabi).

Le parrainage donne un résultat très encourageant : depuis le début, 1013 enfants thaïs et 205 enfants ivoiriens nourris, habillés et scolarisés dont plus de 300 ont terminé des études universitaires.

 

Les Parrains de l’Espoir complètent l’action humanitaire des petits chanteurs qui se sentent encouragés à poursuivre leur engagement de petits chanteurs solidaires.

À qui s’adresse le parrainage?

À des enfants de Thaïlande (région d’Ubon au nord-est et de Krabi au sud) et de Côte d’Ivoire (Abidjan) sur proposition de responsables locaux qui apprécient l’urgence. Sans parrainage, ces enfants ne peuvent accéder à une scolarité normale et risquent d’être victimes des ateliers clandestins ou de la déchéance de la rue.

Pourquoi la région d’Ubon?

Cette région de rizières subit les effets d’un climat capricieux qui compromet très souvent les récoltes. Sa population constituée principalement de pêcheurs et de paysans, souvent venus du Laos proche (au siècle dernier), souffre d’illettrisme et d’isolement. Ces deux raisons expliquent la précarité de la vie des habitants de cette région.

Pourquoi la région de Krabi?

C’est après le grand raz de marée du 26 décembre 2004 qui a plongé des milliers d’enfants dans la détresse affective, psychologique et matérielle qu’une nouvelle action débute dans cette région avec le parrainage de 50 enfants. Cinq ans plus tard, la majorité de ces enfants est sortie de cette misère matérielle, l’association décide alors d’élargir les parrainages aux enfants pauvres de cette région.

Pourquoi la Côte d’Ivoire?

Partout où il y a des difficultés, des souffrances, les premières victimes sont des enfants.

Qui gère le parrainage de mon filleul?

À Ubon, la gestion des parrainages est assurée par les soeurs de la congrégation de Ste Emilie de Viala, aidées depuis 2009 par une dizaine d’anciens filleuls.

À Krabi, la gestion est assurée par un professeur de français, Nopporn. Elle-même rescapée du tsunami, elle dit être entrée dans sa seconde vie qu’elle veut mettre au service des enfants victimes de cette catastrophe. Elle poursuit maintenant son action auprès des enfants pauvres de sa région.

À Abidjan, Célestin Bosso de Caritas Afrique garantit le sérieux du suivi de la scolarité.

Quel montant?

En Thaïlande
› 190 € pour un enfant des cycles primaire et secondaire
› 321 € pour un enfant du cycle universitaire

En Côte d’Ivoire
› 80€ pour un enfant des cycles primaire et secondaire

Ces montants sont une aide pour l’habillement, la nourriture, la santé, le transport, les droits d’inscription et les fournitures scolaires. Pour tout enfant parrainé une participation minimum est exigée de sa famille. Les sommes indiquées ci-dessus sont versées au bénéfice des enfants, déduction faite des frais de gestion.

c’est pourquoi une adhésion à l’association de 30 € est demandée. Ainsi vous adhérez aux objectifs de notre association “Chanter pour aider à grandir d’autres enfants dans le monde”, vous confortez et encouragez l’engagement de nos petits chanteurs et en facilitez le recrutement, la formation, l’encadrement, la gestion…

Comment payer?

Par chèque en une ou deux fois, en mars et septembre (pour autre périodicité, nous consulter). En début d’année, les parrains reçoivent automatiquement un reçu fiscal donnant droit à une réduction d’impôts suivant les modalités en cours (66% de la somme versée : adhésion + parrainage + dons sont déductibles des impôts dans la limite de 20 % du revenu imposable).
Exemple : pour 190 € versés par an, il ne vous en coûtera que 64,60 €.

Pour quelle durée dois-je m’engager?

Seulement pour l’année en cours. Avec le reçu fiscal vous recevez un bulletin de renouvellement à nous adresser en retour quelle que soit votre décision d’arrêter ou de continuer le parrainage.

 

Quels contacts ai-je avec mon filleul?

Vous pouvez lui écrire aussi souvent que vous le désirez, lui souhaiter son anniversaire ou toute autre fête, lui offrir un cadeau de Noël sous forme de chèque et par notre intermédiaire pour en garantir la sécurité. Vous pouvez aussi le rencontrer, soit seul à votre convenance, soit lors de voyages organisés par l’association pour Les Parrains de l’Espoir.

Parrains, comme tous les adhérents, vous recevez deux fois par an “Le Choralien”, une lettre de liaison qui vous informe sur l’activité de l’association, ainsi qu’une invitation à l’assemblée générale et le reçu fiscal.